Roho

Galerie

Anciens travaux

Roho est sur la toile depuis 2001

N'hésitez pas à consulter les anciens travaux sur le Flickr et les blogs.

Expositions à venir

NEWS Exposition à Saint-Yrieix

Du 19 janvier au 25 mars 2017. Rencontre avec l’artiste vendredi 2 mars de 18h à 20h et Ateliers de création les 2 et 3 mars à 14h30. Centre culturel Jean-Pierre-Fabrègue 87500 Saint-Yrieix. Entrée libre du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h & samedi de 14h à 18h

Le flyer

A propos

Peintre
Roho

En réponse à une demande d’informations d’un professeur des écoles en 2010

Je vais d’abord en préambule, me raconter, j’aime bien ça, tout ce que je vais mentionner est véridique (very dick), mais par contre l’interprétation que j’en fais à l’instant T ne cesse d’évoluer, je bouge comme le monde, la marée, le ciel…Je peux dire quand même que des lignes fortes demeurent. Votre travail me ramène à l’enfance. J’ai quelques images qui me reviennent, un peu floues. J’habitais dans un immeuble à Rezé, je trouvais souvent sur le chemin de l’école, la ville, la vie bien grise.

Je crois que tout petit j’étais déjà un rêveur, (est-ce bien un métier ?) On me trouvait maladroit, normal je suis gaucher, je pense que j’ai ressenti tôt le handicap, la différence. J’ai souvent vécu l’école comme une prison, j’avais besoin de bouger, je regardais par la fenêtre les oiseaux. Je tiens à vous rassurer, j’ai aussi des souvenirs merveilleux d’enseignants compréhensifs, mobilisateurs, apporteurs de connaissances et de rêves… Mais je pense que ces souvenirs un peu douloureux sont importants pour comprendre ma démarche. Je travaille souvent en musique, je crois qu’il y a une chimie qui se crée avec les mots, les sons et les couleurs. J’avoue que je recherche cet état un peu second pour le côté lâcher-prise, pour m’extraire un moment d’un monde que je ressens agressif, trop rapide, sans sens… Faire de la peinture comme cela, c’est continuer à jouer comme un enfant, mes pions sont mes couleurs, les cases je les déforme, j’invente au fur à mesure les règles d’un jeu qui n’a pas de règles. Je reviens à vous et à votre travail, je ne sais pas si ce que j’écris là peut ou ne peut pas avoir un intérêt pour votre démarche. Je pense qu’il y a chez certains artistes une part d’enfance fondamentale, être artiste c’est accepter, assumer, revendiquer parfois, cette part là, et ne pas la masquer. En conséquence, ce côté revêche aux formatages entraîne des décalages, des blocages, des luttes fréquentes .Mon travail se nourrit de ce combat, c’est ce qui me donne la force et l’envie de continuer. Il y a déjà cinquante ans que nous savons que le mode de vie dans notre société nous entraîne à nous fracasser de plus en plus vite contre un mur. Je peins de plus en plus lentement. Les vautours nous entraînent dans une cage grise. J’ouvre la fenêtre, je multiplie les couleurs. Ils nous disent qu’il n’y a pas le choix, j’invente des routes et des soleils….C’est cela que je souhaite transmettre, ce monde est magistralement merveilleux, tout y est ici, pour faire croitre l’amour et le bonheur. J’ai envie de dire aux mômes, c’est possible, l’utopie c’est possible, bien sûr que tu vas rencontrer des croche-pieds, mon truc ce n’est pas l’absence de règles, on ne construit pas une merveille en 5 minutes, il faut de l’obstination et des copains…

Roho

Contact

Pour toutes informations, propositions ou suggestions, remplissez et envoyez ce bordereau. On vous recontacte au plus vite.